Santé

Les pigments des baies utiles contre le cancer?

Les pigments naturels des baies, également connus sous le nom d’anthocyanes, augmentent la fonction de l’enzyme sirtuine 6 dans les cellules cancéreuses, révèle une nouvelle étude finlandaise. La régulation de cet enzyme pourrait ouvrir de nouvelles voies pour le traitement du cancer. Les sirtuines sont des enzymes qui régulent l’expression des gènes qui contrôlent la fonction des cellules à travers les principales voies de signalisation cellulaire. Le vieillissement provoque des changements dans la fonction de la sirtuine, et ces changements contribuent au développement de diverses maladies. La sirtuine 6, ou SIRT6 est un enzyme moins connu qui est également lié au métabolisme du glucose.

Partager et recommander:
copier et partager cette URL

Parmi les baies: myrtilles, cassis et airelle

Les baies doivent leur couleur rouge, bleue ou pourpre à plusieurs pigments naturels, dont les plus abondants sont les anthocyanes. «Les résultats les plus intéressants de notre étude concernent la cyanidine, qui est une anthocyanine abondante dans la myrtille sauvage, le cassis et l’airelle». explique Minna Rahnasto-Rilla, docteur en pharmacie, l’auteur principal de l’article. Ses travaux ont révélé que la cyanidine augmentait les niveaux d’enzyme SIRT6 dans les cellules cancéreuses colorectales humaines, et diminuait l’expression des gènes du cancer Twist1 et GLUT1, tout en augmentant l’expression du gène suppresseur de tumeur FoXO3 dans les cellules.

Des résultats prometteurs

Ces résultats indiquent pour la première fois que les anthocyanines des petits fruits colorés augmentent l’activation de SIRT6, qui peut jouer un rôle bénéfique dans la pathogenèse du cancer. Ils jettent donc également les bases pour le développement de nouveaux médicaments qui régulent la fonction SIRT6 et qui, par conséquent, peuvent réduire l’expression des gènes cancéreux et la croissance des cellules cancéreuses. Le groupe travaille actuellement à de nouveaux composés végétaux ciblant la régulation épigénétique de la fonction des gènes.